Jurés du Concours Général Agricole de Paris 2020

Lorsqu’on aperçoit la petite pastille brillante de la médaille du Concours Général Agricole sur un produit en rayon, nous sommes assez confiants sur la qualité du produit. Mais sont-ils vraiment bons ? Comment se passe la remise des médailles ? Pour en savoir plus, nous nous sommes inscrits en tant que jurés des Produits Oléicoles. Récit d’une expérience.

Candidature validée ! – © In Olio Veritas

Un peu d’histoire

Créé en 1870, le Concours Général Agricole (CGA) est le plus gros concours agroalimentaire français. Il est organisé par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et le Centre National des Expositions et Concours Agricoles (Ceneca), tous les ans lors du Salon International de l’Agriculture à Porte de Versailles à Paris. Depuis 150 ans, son objectif est de « récompenser le meilleur de la génétique française et des produits du terroir ». Pas très sexy dit comme ça, mais l’idée est de mettre en avant les bons produits de la gastronomie française.

Le CGA est divisé en quatre catégories : les animaux (6 espèces), les produits du terroir (21 types, dont les miels, les fromages, les volailles, le thym, les produits oléicoles…), les vins et les jeunes professionnels (3 distinctions). Lors de ces concours, les jurés attribuent des médailles d’or, d’argent ou de bronze aux meilleurs produits d’une catégorie donnée. Les producteurs obtenant des médailles trois années de suite peuvent prétendre au « Prix d’excellence ». Les médailles décernées lors du concours sont marquées par une vignette ronde blanche avec une feuille de chêne à la couleur du métal obtenu apposée sur le produit.

1870 Concours Général Agricole
La vache, grand symbole du Salon de l’Agriculture – © Concours Général Agricole

Être juré du Concours Général Agricole

Chaque année, se sont plus de 6 000 jurés qui dégustent près de 22 000 produits pour leur attribuer environ 6 000 médailles. Mais qui sont ces jurés qui décident de la qualité des produits en compétition ? Comment sont-ils formés ? Nous sommes allés voir ça de plus près en nous inscrivant comme juré du concours.

Vous aussi, devenez juré du Concours Général Agricole ! – © CGA

L’inscription en ligne est très simple sur le site du CGA. Il suffit de renseigner son activité et sa motivation à rejoindre le jury. Nous recevons ensuite un e-mail de confirmation avec notre numéro de juré. Tout le monde peut s’inscrire : des professionnels – producteurs, dégustateurs, etc. – mais aussi des consommateurs avertis – cuisiniers, journalistes culinaires, étudiants, amateurs. C’est ce jury éclectique qui permet d’assurer que les produits médaillés peuvent plaire au grand public et pas uniquement à de fins connaisseurs.

Les amateurs ne sont cependant pas jetés dans le grand bain sans quelques connaissances de base. Des sessions de formation gratuites sont organisées par le CGA contre l’engagement ferme d’être présent au concours. Nous avons par exemple eu la chance de faire une demi-journée de formation avec l’experte en dégustation Cécile le Galliard pour découvrir le déroulement précis, les attentes et les critères spécifiques de ce concours.

Formation avec Cécile. – © In Olio Veritas

Le Jour J

Dimanche 23 février 2020, 9h du matin, Porte de Versailles. Les visiteurs commencent à s’amasser aux portes du Salon de l’Agriculture, mais une entrée réservée aux jurés du Concours Général Agricole nous permet d’éviter la file d’attente. Nous rejoignons le pavillon n°7 pour prendre place à l’une des tables de jurés. Nous découvrons à quelle sous-catégorie de produits oléicoles nous sommes affectés : Mathilde aux huiles d’olive AOC Provence et Matthieu aux huiles d’olives « goût à l’ancienne »… dur dur au petit matin ! Mais c’est un bon exercice.

Pour rejoindre notre table nous traversons le secteur des saucissons, puis des pâtés, du vin et du thym. Une fois installé, chacun de nous fait connaissance de ses co-jurés : des oléologues, des producteurs, des syndicalistes d’AOP, des journalistes, des amateurs éclairés comme nous. Après un tour de table de présentation, on se lance ! Nous avons neuf échantillons d’huile d’olive extravierge à déguster à l’aveugle. Le but est de confirmer qu’ils répondent bien aux critères de l’appellation d’origine et de distinguer les meilleures huiles dans cette catégorie.

Rien de tel qu’une bonne tranche de pâté pour le petit déjeuner ! – © In Olio Veritas

Chacun des verres bleus de dégustation est placé dans une yaourtière pour maintenir la température de l’huile à 27°C. Nous faisons circuler les verres pour goûter les huiles en silence, noter leur nez, leur bouche, leur fruité, leur amertume, leur ardence et d’éventuels défauts. Quand les 6 jurés ont évalué les 9 échantillons, nous partageons nos impressions et nos notes, puis nous classons les échantillons dans l’ordre décroissant pour attribuer nos trois médailles. Une médaille d’or doit faire l’unanimité, l’argent et le bronze sont l’objet d’un consensus. Le plus important est de rédiger des commentaires constructifs sur chaque échantillon pour expliquer nos choix aux producteurs.

Tout est prêt pour déguster les 9 échantillons. – © In Olio Veritas

Et ce n’est pas un exercice facile ! A la table des AOC Provence, à part une excellente huile qui se distingue et à qui nous attribuons directement une médaille d’or, impossible de se mettre d’accord. Nous sommes divisés en deux groupes qui trouvent à chaque fois l’inverse. Pour un même échantillon, trois d’entre nous vont identifier un défaut tandis que les trois autres souhaitent médailler l’huile. On n’est pas sortis de l’auberge ! Après de longues discussions, nous attribuons une médaille d’argent et une médaille de bronze en complément de la médaille d’or. On peut maintenant trinquer et aller goûter les produits des autres tables. Miam ! Et on repart même avec un petit cadeau, le vide poche du CGA.

Comme un pro ! – © Concours Général Agricole

Conclusion : une expérience à refaire, et pourquoi pas sur plusieurs produits, du chocolat ? du miel ? du safran ? C’est un bon exercice de dégustation et surtout un moment convivial. Nous recroisons dans les allées du salon de nombreux producteurs français rencontrés lors de notre voyage, dans la joie et la bonne humeur !

Retrouvez tous nos portraits de producteurs ici.

Et pour en savoir plus sur le Concours Général Agricole, c’est par ici.

Le Palmarès des médaillés 2020 est ici.

Une réflexion sur “Jurés du Concours Général Agricole de Paris 2020

  1. Super votre récit du jury CGA. Vous êtes vraiment à fond . Cela fait plaisir.

    Le mer. 25 mars 2020 à 10:53, In Olio Veritas a écrit :

    > inolioveritas posted:  » Lorsqu’on aperçoit la petite pastille brillante de > la médaille du Concours Général Agricole sur un produit en rayon, nous > sommes assez confiants sur la qualité du produit. Mais sont-ils vraiment > bons ? Comment se passe la remise des médailles ? Pour en s » >

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.